Ecrit par Lucius Simenon le 01 Jan 1970
Almanzora a la pointure

PRÉSENTATION DU PRIX DE CARNOUX-EN-PROVENCE

PMU Quinté
🔥Abonnez vous à notre Chaîne Prono Turf YouTube et pensez à activer la petite cloche pour être averti des prochaines vidéos TURF FR !🥇 Retrouvez le pronostic exclusif de notre expert Turf Lucius Sime...
Je m’abonne à la chaine Youtube TURF FR

PRÉSENTATION DU PRIX DE CARNOUX-EN-PROVENCE


En cette fin d’hiver, la province va progressivement reprendre ses droits, et les parieurs auront droit à un Tiercé Quarté Quinté+ sur l’hippodrome de Marseille-Borely ce mardi 27 février 2024. Le Prix de Carnoux-en-Provence, course d’ouverture de cette réunion principale, est un handicap divisé de première épreuve réservé à des galopeurs âgés de 4 ans et au-dessus. Seize concurrents vont en découdre sur le parcours de 2000 mètres sur une piste annoncée au moins très souple. Le coup d’envoi de cette Classe 2 est prévu vers 13h55. Comme souvent dans ce genre d’événement délocalisé, l’aptitude à la piste ou au parcours a son importance, et ce tournoi ne déroge pas à la règle. Des outsiders sont susceptibles de s’illustrer. Consultez notre page complète pour ce quinté.

PRÉSENTATION DES FORCES EN PRÉSENCE


ALMANZORA (3) découvre non seulement cette piste, mais elle débute également contre ses aînés. Cela étant, la protégée de Jean-Claude Rouget a réalisé des premiers pas remarqués dans cette catégorie. Deuxième d’un quinté pour seuls 4 ans fin janvier, elle a prouvé qu’elle disposait de suffisamment de marge pour remporter une compétition de cet acabit. Passée par la case réclamer, elle ne cesse de progresser et elle ralliera certainement la majorité des suffrages dans cet événement.

PUMP PUMP JUNIOR (9) vient de passer dans les boxes de Nicolas Perret après un succès dans un réclamer à Deauville. Cet ancien Gauvin a des références à faire valoir à ce niveau et il y effectue son retour en pleine possession de ses moyens. Aussi à l’aise sur le sable que sur le gazon, ce galopeur a montré de la polyvalence et le fait d’effectuer ses débuts sur ce tracé ne devrait pas le contrarier outre mesure. Bien placé dans les stalles de départ, sa chance est à prendre en considération.

MUELHEIMER PERLE (4) reste sur deux sorties moyennes à réclamer, mais elle retrouve une piste qu’elle connaît sur le bout des sabots. Elle n’y a jamais fini plus loin que cinquième et compte une victoire en deux sorties sur ce tracé. Revenue à un poids plus que correcte et à l’aise dans les terrains assouplis, elle a des arguments à faire valoir. Avec Coralie Pacaut, il convient de s’en méfier tout particulièrement.